Vivre Ensemble au Mesnil

La réfection du trottoir (côté pair) de la rue du Lac aux Belles:  un résultat décevant!

Les riverains ont été avertis en juin dernier qu’EDF allait effectuer des travaux sur ce trottoir afin d’implanter des câbles entre deux transformateurs et que ceux-ci dureraient une quinzaine de jours.  Les délais ont été tenus mais les trottoirs sont restés inutilisables tout l’été. Les travaux ont repris  mi-septembre.

La mairie a voulu bien faire les choses en posant des caniveaux transversaux en fonte afin de permettre l’écoulement des tuyaux privatifs de recueil des eaux de pluie des toitures des maisons riveraines dans le caniveau de la voirie. Cela est un net progrès à souligner par rapport à l’état antérieur où des tuyaux divers en acier, en pvc, faisaient gondoler le revêtement du trottoir.

La mairie a voulu aller encore au-delà en matérialisant la limite du trottoir et des parcelles privatives par des bordurettes en béton. Cette décision louable nous laisse insatisfait. Il aurait été souhaitable d’en informer les riverains en mettant en demeure ceux dont les haies empiètent sur le domaine public de procéder à la taille de celles-ci. Cela n’a pas été fait et l’entreprise responsable des travaux a choisi de rétrécir les trottoirs le long des parcelles concernées….

On arrive ainsi à un beau paradoxe où les riverains irrespectueux du domaine public  se trouvent confortés dans leur incivisme et leur non respect de la réglementation, par ailleurs rappelée antérieurement par la municipalité.

L’on peut souligner de surcroît que cette rue dessert l’école de Champmesnil et que les écoliers auront du mal à circuler en sécurité sur ce trottoir dont la largeur varie fortement (en outre un riverain indélicat du coté impair a jugé bon de stationner son camping car sur le trottoir depuis plusieurs mois, interdisant ainsi tout passage !)

L’on doit ainsi constater avec tristesse qu’une petite minorité abime le cadre de vie de la majorité et  refuse les règles édictées par la collectivité.

Mesdames et Messieurs les élus, informez vos administrés (j’ai entendu parler de correspondants dans les quartiers ????) et faites appliquer vos prescriptions.

Jean-Yves DEBOST

Pour une vraie démocratie municipale !

A paraitre dans le prochain bulletin municipal (n°66).

Arrivés à mi-mandat, faisons un bilan sur la gestion de notre commune par la majorité. Sur les quatre principaux dossiers de la campagne électorale de 2014, un seul a été traité, celui de l’urbanisme. La question du développement économique, de la ferme de Beaurain et de la pression fiscale sont en jachère à ce jour.

Certains diront que la responsabilité de cette lenteur provient de la lourdeur des procédures administratives. Nous, nous considérons que cette réalité est causée par le mode de fonctionnement du Conseil municipal. En effet, le principe majoritaire s’applique dans sa rigueur la plus totale. La majorité est omnipotente, en particulier Mme le Maire et son premier cercle de décision. Ainsi, au lieu d’exploiter le potentiel de travail de 20 voire 29 élus, seule une poignée travaille sur ces dossiers. Ainsi, alors qu’un comité de pilotage existe pour la ferme de Beaurain, nous ne disposons encore d’aucune information sur ce dossier.

Pourtant, la majorité actuelle ne représente que 35,74% des électeurs alors que toutes les oppositions ont recueilli presque 65 % des voix lors des dernières élections municipales. L’exemple le plus récent de cette volonté de tout régenter concerne l’attribution de la délégation de Mme Morland, décédée en cours de mandat. Le respect de la représentativité et de l’efficacité imposait que cette délégation fût confiée à un nouvel élu. Or, Mme le Maire l’a répartie dans les délégations de deux maires adjoints, déjà débordés par leurs dossiers. La morale de cette histoire se trouve dans cette citation commentée de Virgile : « le pouvoir (non partagé), c’est l’impuissance » !

 

Les conseillers municipaux Vivre Ensemble au Mesnil-Saint-Denis

C. Michondard, Q. About, S. Djaadi

Le Plan Local d’Urbanisme du Mesnil-Saint-Denis : un vote responsable de VEM !

Un PLU qui préserve le cadre privilégié de notre commune !

Lors du Conseil municipal du jeudi 4 mai 2017, nous avons confirmé notre vote en faveur du PLU avec les mêmes réserves émises lors du vote du projet le 31 août 2016. Effectivement, le PLU proposé respecte nos attentes mais les dernières modifications apportées par la majorité suite à l’enquête publique et aux remarques des personnes publiques associées n’ont pas fait évoluer les points qui nous inquiètent (ventilation des logements dans les différentes opérations et le projet immobilier à la place du foyer Sully). Continuer la lecture

Commentaires récents

    Inscrivez-vous à notre newsletter

    Calendrier

    octobre 2017
    L M M J V S D
    25 26 27 28 29 30 1
    2 3 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28 29
    30 31 1 2 3 4 5

    A venir

    Inscrivez-vous à notre lettre d’informations

    Partager